Ardèle ou la margueritte

ardele

de Jean Anouilh.
Mais qu’a pu imaginer Ardèle pour obliger son frère à réunir toute la famille?
Elle va mettre au grand jour les secrets, les faiblesses, les douleurs de ceux qui fréquentent le général.
La vielle bâtisse qui se lézarde irrémédiablement veut toujours garder sa façade et ne rien laisser paraître des alcôves poussiéreuses guettées jour et nuit…

Cet article a été publié dans Théâtre. Bookmarker le permalien. Les commentaires et les trackbacks sont fermés.